Bailleul / IRIS – Match Aller

Pas de bus pour se rendre chez notre voisin Bailleul, alors pas de thème sauf pour Marc qui avait du coup reconduit le thème de la semaine dernière en arrivant sapé comme le premier de la classe.

bailleul-iris-lille-rugby-2014

Bison futé remercie l’IRIS pour l’organisation de ses déplacements qui espace les voitures sur la route rendez-vous 11H15 à l’IRIS pour départ 11H30 ou arrivée direct à Bailleul 12H pour la B.
Rendez-vous 12H à l’IRIS pour départ 12H15 ou arrivée direct à bailleul 12H45 pour la Une.
Rien de prévu pour le retour ce qui va provoquer un sacré bordel !

Malgré la profusion de consignes (ça doit être un coup de Coach Civey) on se retrouve à Bailleul avec deux équipes et trop de joueurs… L’optimisme Bailleulois ayant envisagé de pouvoir jouer à 15 en réserve mais la réalité du terrain (en l’occurrence du comptoir) aura obligé les locaux à évoluer à 12.

3 joueurs sur le carreau, a priori, mais un autre carreau, celui de Bibiou le vendredi soir, permettait de rattraper une place et de promouvoir en Une Chris la classe. Plus que 2 à caser, la blessure de JB Le Verre suite à son échauffement trop poussé à la soif permettait à Louis-Gauthier de rechausser ses crampons ce qui ne fut pas un cadeau… Ceux qui connaissent le film destination final auront des frissons dans le dos, les autres le regarderons et auront des frissons dans le dos plus tard. Plus qu’un joueurs à sacrifier sur l’autel de l’alcoolisme Bailleulois et cela tombera sur La Jag. Personne n’oubliera ton sacrifice…

[device][/device]

Pendant que la B s’échauffe, la Une profite de l’été indien sauf Amaury qui fuit le soleil et ses 22 degrés. Devant la surprise général il se justifie :

Ma famille est Écossaise, il n’y a pas de soleil là-bas.

Note pour la direction : Soit prévoir un budget strap plus important, soit ne pas choisir de kiné féminine qui ravive les pubalgies et autres pathologie de la région testiculaire.


Match de la B : Victoire 38 à 14

Soucieux de ne pas reproduire le début de match de la semaine dernière la B marque dès le début du match 2 essais avant de poursuivre avec un match sérieux récompensé par le bonus offensif.

iris-reserve-bailleul-aller-septembre-2014

Coté terrain :

  • Louis Gauthier Poisse : Fracture du plancher orbital pour un match qu’il aurait dû/pu ne pas jouer.
  • Pignon et son comique de répétition, en avant… »Ehhh meeeeeeeeerdeee »
  • Nico R. qui a oublié qu’au rugby y’a que des hommes qui s’aime mais lui il n’aima pas qu’on lui parle d’amour sur un terrain (caresse aux testicules) et répondit par un soufflet sur le museau du camarade.
  • Louis D. et sa passion pour le volley-ball, qui le pousse à smasher au moins un ballon par match dans l’alignement
  • Jean Dylan Chaplin et ses courses d’élan chaloupés.

Coté tribune :

  • Tahitibob tout en finesse :

La kiné elle est bonne !

Alors qu’ils étaient épaule contre épaule… Belle vision périphérique mec !


Match de la Une: Victoire 25 à 3

Objectif numéro 1, faire un match sérieux et ne pas connaitre comme face à Grande-Synthe un black-out de 30 minutes. Au final un match maitrisé avec le bonus offensif à la clé ! L’équipe se rode, ça promet pour la suite.

iris-premiere-bailleul-aller-septembre-2014

Coté terrain :

  • Jean Bastos – roi de la chistera degôlasse – lâchée par dépit après une tentative de cadrage- debord’
  • Notre cher Riton qui nous a fait douter avec une splendide pénalité de 40 mètres avant de nous rappeler celui que nous avions côtoyé l’an dernier avec une pénalité dévissée à 15 m des perches
  • Fabien ou l’école italienne, roulade simulation suite à une mornifle devant un arbitre démissionnaire que ce match n’a pas du tout intéressé, et que cette simulation n’a même pas fait rire
  • Seb V. qui réceptionne la pénalité raté de Riton, s’élance pour aller tout droit s’emmancher le premier venu mais sous la pression de ses coéquipiers qui réclament le ballon tente une passe évidemment contrée.
  • Kiki :

Il m’a anesthésié l’épaule le gros

  • Kiki encore pour son cul par le même gros
  • Aurel et son coup de pied à suivre, parce que vécu de l’intérieur ça donnait ça :

J’ai le temps, je vérifie que La Gendre va suivre, ouais il m’a vu on s’est compris, les adversaires c’est bon, tiens je vais la glisser là, allez soit gourmand Aurel essaye plus loin. Oh putain mais c’est la touche là !

  • Résultat un coup de pied à l’arrache dans les bras de Riton…

Quelques bières au club house de Bailleul avant un retour au Mont de Terre dans les bouchons…

Une dernière bonne inspiration de Brioche et Chris pour allonger le trajet en tentant un raccourci par Armentières… qui n’a vraiment pas bien marché!

La troisième mi-temps s’est poursuivie à l’IRIS, accueillie par les bonnes quiches de Morgane, mais cette histoire-là appartient aux joueurs…

iris--lille-rugby-aller-bailleul-septembre-2014

Article rédigé par Lio P. – Merci à lui!

Vous aimerez aussi...