IRIS Seven : Direction Marcoussis!

En cette fin de saison régulière,  l’IRIS (fleur de printemps diront certains…) a décidé de bien aborder ses grandes échéances et c’est tout naturellement qu’une équipe dédiée au Seven participait aux finales régionales ce dimanche au stade d’ARRAS.

Pas de bus donc pas de thème style « ma grand-mère en boxer » ou encore « carnaval de Margoulette-en-Pourry ».

iris-lille-metropole-rugby-tournoi-champion-ticket-seven-arras-avril-2015

Après avoir passé une semaine intense en préparation physique, coach Cédric distillait ses derniers conseils de défonce avant le week-end…


Trêve de plaisanterie, ce weekend les Olds Briscards jouaient également un match contre nos meilleurs ennemis, à savoir le club anglais de Maidstone sur le terrain du Mont de Terre. Pour l’occasion certains séniors furent appelés pour renforcer l’effectif et aussi pour destroncher du Roosbeef au passage…


Coté Seven, départ pour Arras à 8h30 pour certains, 8h45 pour d’autres et quasi 9h pour Greg D. visiblement abonné aux pannes de réveil ou aux bitures un peu trop fortes. Après avoir fait leur travail, non sans mal, de standardistes – secrétaires (pas coquines du tout), Pierre et Jean auront eu le mérite de guider les départs pour qu’aucun retard supplémentaire ne vienne troubler le déplacement.

Arrivée au stade et premiers straps effectués par Gendrax en attendant le premier match. L’IRIS et sa bonne étoile tomberont dans la poule la moins relevée avec comme concurrents directs Abbeville – Douai – LORC. L’arbitre principal leur expliquera gentiment les règles du Seven avec ses phases, ses squeezes ball et aussi ses fourchettes ! (non monsieur l’arbitre peut-être songiez-vous aux  cuillères ??). Les phases de poules ne seront qu’une pré-chauffe des vraies hostilités, l’IRIS s’en sort avec que des victoires dont un par forfait.

Quelques en-avant et viols de JB sur les défenses adverses plus tard, les voilà en demi-finales les « Irisois » (a ainsi commenté un joueur de Marcq). Après la pause déjeunée où Tic se fera copieusement humilié par le fils du coach (10 ans et toutes ses dents), l’IRIS sera à la lutte avec Flesselles, nos joueurs vont s’imposer logiquement non sans avoir laissé trop de points faciles.

Direction la finale. Oublions les fautes de Greg D., les incohérences tactique de Greg R. et les coups de pied dégueu de Tic, l’IRIS joue Bailleul en finale et a priori c’est du solide… La dream-team fatiguée des matchs puise  dans ses dernières ressources pour pouvoir revenir avec ce précieux bout de bois. Au terme de 20 minutes acharnées, on aura vu Chris mettre l’équipe dans le sens de la marche avec ses deux essais supersoniques, Clément essayer de rattraper son déficit de placage en chassant les attaques adverses et P.A en bon capitaine tenir les mêlées comme un vrai pilier (coïncidence ?).

L’IRIS est championne régionale de rugby à VII et c’est une grosse satisfaction pour les joueurs et le coach que la fatigue aura fait taire pour le restant de la journée… Les joueurs pourront alors profiter des vestiaires en même temps que l’équipe d’Arras, qui ne décrochera pas un mot même après avoir gagné la finale fédérale, grosse ambiance au RCA !

iris-lille-metropole-rugby-tournoi-seven-arras-avril-2015


Tout ce petit monde sera de retour aux alentours de 19h au club pour rejoindre les joueurs séniors-briscards du jour et profiter de la tournée du président-capitaine-trésorier ou quelque chose dans le genre. Les retrouvailles au club ainsi faites on nous souligne l’excellente partie de Fofagras dit  Stéphane F. avec sa défense porte de saloon sur des vieux séniles de 72 ans et sa charrette qu’il trimbale qui le poussera même à se faire rattraper par l’arbitre en surpoids.

La fête battra son plein, le bouclier restera intact 5 minutes, et Mumu fidèle supportrice nous programmera même une visite d’Amiens pour ceux qui souhaiteraient approfondir le voyage avant d’aller à Marcoussis pour les championnats de France. Merci aux supporters, Théo, Popaul, Ramos et Margaux d’avoir cru dans le potentiel des joueurs. Ça c’est Seven !!!


 Coté exploit :

  • Gendrax qui obligera jean à passer au McDo sur le chemin du retour
  • Coach Cedric qui fait jouer à ce dernier tous les matchs de la journée sans aucune pitié

 

Merci à Jean B. pour le compte rendu!

Vous aimerez aussi...