MARQUETTE – IRIS : LE RIDICULE NE TUE PAS

Après la victoire sur Flesselles, rendez-vous au LORC, dernier de poule et décimé par les blessures, pas de quoi s’inquiéter, c’est en tous cas le discours des coachs à mi-chemin entre un optimisme raisonnable et le bocal qui empêche de franchir les portes. Dimanche on doit donc respecter l’adversaire en lui mettant une rouste, ne pas prendre le bonus serait une défaite et si on encaisse un essai, l’histoire ne retiendra que ça.
La détente des coachs les amène à oublier Charly sur les compos et coté joueurs les entraînements sont plus une occasion de rigoler avec ses potes qu’à bosser.

marquette-lorc-iris-2014-lille-metropole-rugby

Rendez-vous dimanche directement à Marquette à 12h pour la B et 13h pour la Une.


Match Equipe 2

Face à une équipe de marquette qui aura fait l’effort d’aligner une équipe réserve même si elle aura pour ça du faire jouer des blessés et finir le match à 10, l’IRIS aura su respecter le jeu et l’adversaire en ne déjouant pas. Le score sans appel, reflète un match à sens unique qui servira surement pour les matchs plus difficiles.
Marquette: 3 / IRIS: 85


Match Equipe 1

Au vu du score et de la manière de jouer de l’équipe, on peut se dire qu’on avait raison de ne pas s’inquiéter avant le match. En revanche, au rugby, quand on ne respecte pas l’adversaire et le jeu, rien ne va. Jamais vraiment inquiété et se mettant en difficulté toute seule, l’équipe Irisée a multiplié les fautes, mauvais choix et feintes de plaquage. L’absence de banc coté Marquette aura permis d’assurer le bonus. On ne retiendra du match que la victoire et le bonus. 2 semaines pour se remettre la tête à l’endroit avant la réception de Tourcoing.
Marquette: 10 / IRIS: 40

[device][/device]


Coté terrain :

  • Bibiou qui prend un cul magistral sur sa touche, coté tribune par le neuf adverse. Pourtant il commentera l’action plus tard en disant :

Quand je l’ai vu je me suis dit j’allais le crever!

  • Lio qui plutôt que de se coucher sur un ballon au sol veut l’expédier en touche mais frappe à côté, tombe et laisse le pilier adverse s’en saisir
  • Thomas le Mam’s qui s’est décomposé à l’échauffement quand Coach Lallouche a annoncé: « Allez encore 2 tours! »
  • Louis Drecourt et son en-avant immonde tout seul dans les 22 adverses, alors qu’il tenait le ballon en mains depuis 10 mètres
  • Chris B. le coquet qui se recoiffe dans les vestiaires en se regardant sur son iPhone
  • Ahmed Et-Gazi pour son incompréhensible rituel de prendre systématiquement un cul contre Marquette
  • Julien et Tac pour s’être blessés avant le match, avantage Julien vu que ça le prive de match
  • Margaux la Kiné qui fait grève de soins en refusant de s’occuper des couilles d’Ahmed, à moins que ce ne soit Ahmed qu’il faille sanctionner d’avoir voulu se faire masser les couilles
  • Alex L. qui met des rucking à ses potes
  • Les coachs incapables de résoudre des énigmes pour enfant et qui n’ont donc pas réussi à trouver Charly
  • Gregoire R. pour sa splendide remontée de balle sur 80 mètres avant de s’affaler sur le dernier défenseur qui faisait pourtant tout pour l’éviter, le tout en oubliant 2 coéquipiers à sa gauche
  • Coach Fabien pour la classique je me lève trop vite et je m’assomme sur la cahute des coachs
  • Coach Civet qui a peiné à suivre le rythme imposé par son équipe. L’obligeant à parcourir le terrain toutes les 5 minutes pour apporter le tee.
  • Greg B. qui estime que pour une fois qu’il est au soutient il devrait avoir la balle:

Chris quand je fais l’effort de te suivre fait au moins une passe

  • Stephane F. qui reprend un carton rouge de bonne conduite pour agression verbale injuste sur joueur depuis les tribunes. Tout un match à chambrer le 11 pour ses air plaquages à répétition avant d’apprendre qu’il ne devait pas jouer car il avait des vis dans l’épaule et qu’il n’était là que pour éviter le forfait

Ce qu’il ne fallait pas rater cette semaine :

La prose de Pignan, dans son essai littéraire publié mercredi dernier sur Facebook dont personne n’a compris le sens (si il y en avait un)…

Vous aimerez aussi...